Côte d'IvoireSécurité

Menaces terroristes au Nord du pays : le Contrôleur-Général de Police Léon Djokouéhi rassure 

« La situation des ALPC en Côte d’Ivoire s’est fortement améliorée, on n’a pas besoin de le dire, cela se constate. Si on la compare à 2 ans en arrière. On constate que la situation est nettement meilleure », a affirmé le Contrôleur-Général de Police, Léon Djokouéhi, président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et petit calibre (ComNat-ALPC). C’était à l’occasion de l’atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités des responsables des organes de presse sur la problématique des armes légères et de petit calibre qui s’est tenu du 5 au 7 juillet 2023, à Grand-Bassam.

Selon lui, il y a eu quelques velléités mais vite étouffées « parce que nous sommes dans un pays où les autorités sont extrêmement soucieuses de la paix et la sécurité des populations, des mesures sont aujourd’hui prises et croyez-moi si des mesures n’avaient pas été prises aujourd’hui nous ne serions pas là », dira-t-il.

Lire aussi : Lutte contre les ALPC : des journalistes renforcent leurs capacités

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : un atelier à l’intention de journalistes ouvert à Grand-Bassam

C’est pourquoi il a tenu à rassurer les populations. « Il n’y a pas à paniquer. Justement ce que les terroristes recherchent, c’est de nous terroriser, nous faire peur. Les autorités, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le ministre d’Etat ministre de la Défense avec à leur tête le Président de la République ont pris des mesures pour garantir leur sécurité.

Pour le Général Léon Djokouéhi, cheville ouvrière de la ComNat-ALPC, depuis sa création en 2009, la problématique des ALPC est une situation mondiale et il faut agir chaque jour là où le terrorisme se nourrit des ALPC; là aussi où la situation n’est pas alarmante, nous devons continuer de sensibiliser.  Il faut beaucoup de sensibilisation. Bien que la situation ne soit pas alarmante en Côte d’Ivoire, il faut continuer la sensibilisation pour que le pays continue de vivre des moments de paix que nous avons actuellement.

« Nous avons la paix, la sécurité, mais il y a une menace autour de nous, les terroristes essaient partout, ils sont à la recherche d’un terreau fertile pour agir.  Et comme il développe leur stratégie, nous aussi on s’organise, on prend chaque jour plus de mesures pour les empêcher d’entrer en Côte d’Ivoire, en 2016, ils ont essayé mais vous connaissez quelle a été la réaction de la Côte d’Ivoire », confie-t-il.

A en croire le président de la ComNat-ALPC, la Côte d’Ivoire est aujourd’hui mieux organisée. C’est à juste titre qu’il a invité tous ceux qui détiennent illégalement les armes à les déposer, il y va de la paix et la sécurité du pays.

Eugène YAO    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité