Côte d'IvoireEconomie & Business

Entrepreneuriat féminin: deux acteurs de microfinance mutualisent leurs efforts

En vue d’accompagner l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire, Fin’Elle (Finance pour ELLE), institution de microfinance spécialisée dans le financement, filiale du groupe COFINA, bénéficie d’un prêt de 1,5 million d’Euros de ZDFI-Electrifi, l’initiative de financement de l’électrification, financée pour l’Union européenne (UE). L’annonce a été faite récemment par cette institution qui s’est donnée pour mission d’accompagner les femmes entrepreneures.

L’objectif de ce projet est d’offrir aux femmes des services financiers adaptés et accessibles. Ce nouveau financement d’EDFI ElectriFI est associé à une assistance technique sous la forme de renforcement des capacités de l’institution et d’autres outils de soutien non-financiers. La solution apportée par EDFI ElectriFI consiste en un soutien financier combiné avec de l’assistance technique. Cette assistance technique est co-financée par Fin’ELLE. “

« Concrètement, nous allons travailler avec Fin’ELLE et un consultant extérieur afin de développer une stratégie verte pour l’institution. Cette stratégie inclura la conception d’un produit financier spécifique et destiné exclusivement aux entrepreneurs ivoiriens actifs dans les domaines des énergies renouvelables, de l’accès à l’énergie et de l’efficacité énergétique » explique Lionel Dieu, chargé des investissements senior d’ElectriFI au sein d’EDFI Management Company.

« Alors que plus de 70% des femmes africaines font face à de nombreux obstacles en termes d’accès aux services financiers ou n’y ont tout simplement pas accès, Fin’ELLE a pour but d’accroître la proportion de femmes éligibles et d’augmenter le volume de prêts alloués aux femmes. À ce jour, Fin’Elle a pu soutenir plus de 5.000 femmes, en leur offrant des produits adaptés à leurs besoins en termes de prix, d’assurance et de formation », confie pour sa part, Marema BAO, Présidente du Conseil d’administration de Fin’ELLE.

Selon elle, Fin’Elle répond par conséquent aux critères du 2X Challenge, un outil qui permet de quantifier l’intégration et l’autonomisation des femmes dans le monde du travail.

C’est pourquoi elle se réjouit de ce partenariat de haute portée sociale entre les deux institutions.

« Ce financement permettra à Fin ‘ELLE d’apporter un appui considérable aux femmes exerçant dans les chaines de valeurs qui font la promotion des énergies renouvelables. L’opportunité est intéressante car elle lui permet de satisfaire son double objectif qui est d’une part de participer à l’inclusion financière féminine et d’autre part de jouer pleinement sa partition en tant qu’acteur majeur de la valorisation des énergies vertes », a-t-elle dit.

Rappelons que cet investissement s’inscrit  dans le cadre d’une stratégie destinée à la Côte d’Ivoire qui bénéficie d’un financement spécifique de la fenêtre d’investissement nationale. EDFI ElectriFI travaille en étroite collaboration avec la délégation européenne de la Côte d’Ivoire et les gouvernements locaux afin d’accélérer l’accès à l’énergie renouvelable dans le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité