AfriqueCôte d'IvoireEconomie & Business

Stanislas Zezé (PDG de Bloomfield Investment) : « Le problème des PME, ce n’est pas le financement mais… »

« Contrairement à une idée reçue, le problème des PME, ce n’est pas le financement mais la formation », a affirmé Stanislas Zezé, directeur général de Bloomfied Investment.

C’était dans le cadre d’un projet lancé, récemment, par la Fondation Friedrich Naumman pour la Liberté (Fondation politique allemande) en collaboration avec son institution et la Cofina Finances. C’est un projet d’accompagnement des PME dénommé ”ReStar21″”.

Pour cet homme d’affaires ivoirien, qui a fait sa fortune dans les arcanes de la banque, notamment en notation financière, même si on met à la disposition d’un entrepreneur une manne financière importante qu’il n’a pas une capacité de gestion, il court à sa perte.

Stanislas Zézé est titulaire d’un MPA de l’Université de Michigan et diplomé de l’Institut des Sciences politiques et économies de Easter Michigan University (Aux Etats Unis), spécialisé en gestion de risques financiers et planification stratégique en développement économique.

Il a occupé les postes de Senior Risk Analyst à la Banque mondiale (Bm) à Washington et Senior Country Crédit Officer à la Banque africaine de développement (Bad), directeur régional du Risque crédit pour l’Afrique de l’ouest et du centre de Shell. Avant de créer Bloomfield Investment Corporation, prémière agence de notation financière en Afriqe francophone dont il est le Président directeur général.

« Ce qui est important, c’est la formation. C’est pourquoi ce projet, qui dure 6 mois, se fait sous forme de mentorat et de coaching, de partages d’expériences. Une occasion pour des entreprises qui ont réussi leur résilience face à la crise sanitaire de la Covid-19 de venir partager leurs expériences», a-t-il dit.

Pour Stanislas Zézé, 98% du tissu économique en Côte d’Ivoire est occupé par les PME mais avec une participation d’à peine 18% dans le Produit intérieur brut (Pib). Selon lui, cette tendance doit s’inverser.

Le programme ”ReStar21” vise à donner aux jeunes entrepreneurs, notamment les startups, les armes nécessaires afin qu’ils puissent réussir dans leurs affaires.

Eugène YAO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité