Côte d'IvoireSécurité

Sécurité : la Côte d’Ivoire a détruit plus de 20 000 armes légères ces 10 dernières années

Dans la continuité de ses activités pour la  commémoration de la « journée internationale de la destruction des armes légères et de petit calibre », la Commission Nationale de Lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) a organisé, le 26 juillet 2021, une cérémonie de destruction d’armes au 1er Bataillon d’Infanterie d’Akouedo, à Abidjan.

Ce fut aussi une aubaine pour la ComNat-ALPC de montrer aux populations et aux partenaires la destination des armes collectées, saisies et/ou obsolètes, en vue d’empêcher leur détournement au profit de la circulation illicite.

Des différentes méthodes de destructions d’armes qui existent, notamment la destruction par détonation, par coulage et immersion, la méthode de torsion et broyage, ou encore la découpe, c’est cette dernière qui a été choisie par la Côte d’Ivoire. Et c’est pendant la démonstration de cette méthode que le capitaine de Gendarmerie Firmin Coulibaly, de la sous-commission Opération-sécurité de la ComNat-ALPC, a révélé que ce sont exactement 21 476 armes légères et de petit calibre qui ont été détruites dans notre pays de 2011 à ce jour.

M. Francis Ouattara, Conseiller technique, représentant le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, a indiqué dans son intervention que, depuis 2012, « ce sont 19 765 armes obsolètes saisies ou confisquées qui ont été détruites ». Il a ajouté que 6336 engins explosifs ont été également mis hors d’usage. Selon le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité, en 2020, ce sont 875 millions armes légères et de petit calibre qui circulaient dans le monde, dont 100 millions en Afrique.

« En Cote d’Ivoire, la question sécuritaire , notamment celle liée aux armes légères, a été élevée au rang de priorité nationale par le Président de la République, pour une meilleure consolidation de la paix et la sécurité dans le pays, en vue de son développement harmonieux » a-t-il exprimé sa joie, tout en félicitant la ComNat-ALPC pour les travaux effectués et pour les résultats obtenus. Et d’assurer que cette volonté du Chef de l’Etat Alassane Ouattara se traduit dans les faits par l’application ds Conventions internationales signées par la Côte d’Ivoire, notamment celle de la Cedeao sur les armes légères et de petit calibre, ainsi que tous les instruments juridiques internationaux.

Pour sa part, le Commissaire Divisionnaire-major Léon Djokouehi, Président de la ComNat-ALPC, a engagé ses équipes dans l’atteinte des objectifs pour assurer une meilleure sécurité aux populations.

Cette cérémonie a enregistré la présence des partenaires au développement, entre autre, l’Union Européenne, le PNUD, le Japon, l’Allemagne, de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale, des organisations de la société civile et des leaders communautaires.

Marc Anderson SERY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité