Economie & Business

L’OPEP maintient le niveau de la production mondiale

L’OPEP maintiendra les niveaux de production de pétrole décidés en décembre avant la pandémie mondiale. Les ministres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses dix alliés du cartel ont convenu jeudi d’alléger les coupes de production pour les mois de mai, juin et juillet, ce qui signifie qu’elles ne devraient pas dépasser les 500 000 barils par jour.

L’Arabie Saoudite, pour le troisième mois consécutif, s’est engagée à poursuivre la réduction volontaire de sa production d’ 1 million de barils par jour. Une initiative qualifiée de “noble et d’approche politique prudente” par les pays exportateurs de pétrole.

Aujourd’hui, les perspectives de l’industrie pétrolière sont beaucoup plus positives, en grande partie grâce à nos efforts résolus pour stabiliser le marché mondial du pétrole, restaurer son potentiel et fournir une plateforme de reprise. Côté africain, nos pays producteurs de pétrole ont besoin d’une stabilité durable du marché pour permettre à l’industrie de se développer et pour soutenir la résilience des économies africaines explique Diamantno de Azevedo, ministre angolais des ressources minérales, du pétrole et du Gaz.

Depuis avril 2020, les pays producteurs ont retiré environ 2,6 millions de barils de pétrole du marché.

L’organisation estime que cette réduction a contribué de manière significative à accélérer le rééquilibrage du marché, permettant au prix du pétrole de dépasser les 70 dollars le baril en mars, comme enregistré avant la pandémie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité